Nous sommes, sur la place de Genève, une des entreprises spécialisées dans l’entretien d’abris de protection civile. Nous constatons souvent lors de nos travaux des défauts caractéristiques, résultant de la méconnaissance des règles régissant la construction et l’entretien de ces ouvrages.

Défauts constatés:

  • Les matériaux tels que GEBERIT/SOMO et tous les plastiques sont interdits, car ils ne résistent pas ou mal à la chaleur des incendies, aux chocs, ébranlements, etc.
  • L’isolation des conduites existantes (telles que alimentation en eau de l’abri) ne doit pas traverser l’enveloppe; si nécessaire, il convient de la dégager et de rhabiller soigneusement toute la traversée de la paroi et ce, à l’aide de mortiers synthétiques à haute résistance ne présentant pas ou très peu de retrait.
  • Les couvercles d’eaux usées doivent être verrouillables, afin d’éviter des remontées et inondations par mise en charge des réseaux d’égouts.
  • Les carottages dans les murs et plafonds des abris sont rigoureusement interdits en raison notamment de la difficulté de rhabiller ce trous de manière étanche et de la destruction des fers d’armature. Ceci concerne particulièrement l’installation du téléréseau.
  • Les joints caoutchouc doivent être en bon état. Chaque fois qu’un volet ou une porte, pression ou blindé, doit rester fermé, il y a lieu de stocker dans l’abri, des joints en réserve.
  • Les grilles/siphon, clapets et dispositifs sanitaires anti-reflux, doivent être maintenus propres, exempts de rouille et en état de fonctionner; les joints doivent être remplacés périodiquement.
  • L’application d’un crépi ou de tout autre matériau risquant de se détacher en cas d’ébranlement est interdit. Ceci afin de ne pas blesser les occupants de l’abri et d’éviter la poussière
  • La pose de tout revêtement pouvant cacher la structure en béton est également interdite car le contrôle visuel d’éventuelles fissures ne serait plus possible lors des contrôles périodiques. Ils gêneraient de plus l’évacuation de la chaleur en cas d’occupation de l’abri.

Gaines pour tuyaux:

Tuyaux uniques ayant un diamètre extérieur inférieur ou égal à 60 mm

Les gaines pour tuyaux uniques ayant un diamètre extérieur inférieur ou égal à 60 mm ne sont pas soumises aux essais et peuvent être introduites par carottage conformément à l’esquisse ci-dessous et moyennant l’utilisation d’un produit d’étanchéité approuvé par l’OFPP (exigences selon le RET 10). Le traitement du produit doit être effectué conformément aux indications du fabricant.
L’écart maximal entre le tuyau et la surface du béton carotté ne doit pas dépasser 2 mm!

Tuyaux uniques d’un diamètre extérieur supérieur à 60 mm

Les gaines pour tuyaux uniques de plus de 60 mm sont soumises aux essais et doivent satisfaire aux exigences suivantes:

Contrôle des ondes de pression selon la protection de base

Le degré de protection exigé est celui qui est défini dans l’ordonnance concernant les normes d’efficacité des constructions de protection civile. Il correspond à la protection de base. La charge est appliquée des deux côtés.

Traitement de surface selon le RET-12

Le traitement de surface des parties métalliques doit être effectué conformément au Recueil des exigences techniques concernant le traitement de surface des éléments montés dans les constructions de protection civile et soumis aux essais.

Elastomère selon le RET-10

La qualité de l’élastomère doit satisfaire aux exigences du RET 10. On accordera une attention particulière au point 3.1.3.1. sur la résistance aux gaz de combat L363 004.

Action thermique

Il est nécessaire de vérifier que le classement des techniques de protection contre l’incendie et l’indice de combustion de 5.2 sont conformes à la liste de l’Association des établissements cantonaux d’assurance incendie (AEAI).